Comprendre les 5 Phases de la Dépression et Agir

Sommaire :

Femme traversant une des phases de la dépression

Il est courant de lire que lors d’une dépression, on passe par 5 phases (ou 7) phases différentes.

Pourtant, aucune recherche n’appuie cela.

En fait, la science indique plutôt que les “phases de la dépression” sont plutôt un ensemble de symptômes pouvant aller en s’aggravant (ou en s’améliorant).

Alors aujourd’hui, je vous propose :

  • De voir d’où vient ce mythe des 5 phases de la dépression ;
  • Comment évolue une dépression ;
  • Les différents stades de la maladie ;
  • Et bien plus.

Sommaire :

Femme traversant une des phases de la dépression

Est-ce que la Dépression a des Phases ?

Sur Internet, on peut facilement tomber sur des articles suggérant que les personnes souffrant de dépression passent des étapes ou des phases similaires aux cinq étapes du deuil.

Mais de quoi parle-t-on exactement ?

En fait, les “5 étapes du deuil” sont un modèle décrivant les phases et émotions successivement ressenties par les personnes avant leur décès, à savoir :

  • Le déni,
  • La colère,
  • La négociation,
  • La dépression
  • Et l’acceptation.
femme âgée traversant les phases du deuil

Ce modèle a été popularisé par Le Dr Elisabeth Kübler-Ross dans son livre “Les derniers instants de la vie”, et a ensuite été généralisé à d’autres cas de reconstruction suite à un événement traumatisant : maladies graves, licenciement, rupture amoureuse, etc.

Et bien que le concept soit aujourd’hui remis en question, et que Elisabeth Kübler-Ross ait elle-même précisé les limites de ce modèle, le concept est fortement ancré dans nos esprits.

Jamais il n’a été question de diviser l’évolution d’un processus complexe en paliers clairement distincts les uns des autres (…) Tout le monde ne passe pas forcément par ces cinq étapes et les réactions ne suivent pas toujours le même ordre

Il est alors peu étonnant qu’on parle de phases pour la dépression également.

Mais quelle est la réalité derrière ce concept ?

Quels sont les stades de la dépression ?

Avant d’aller plus loin, nous devons en priorité définir ce qu’est la dépression :

La dépression est une maladie psychique qui touche 1 personne sur 5 en France, et qui a un impact profond sur les malades.

En effet, elle peut influer sur la vie quotidienne, le travail et les relations sociales et familiales.

La dépression est caractérisée par la persistance durant plus de 2 semaines de plusieurs des symptômes suivants :

  • Humeur dépressive ;
  • Perte d’intérêt pour les activités habituelles ;
  • Fatigue excessive ;
  • Troubles du sommeil ;
  • Diminution de l’estime de soi ;
  • Et parfois des pensées de mort ou de suicide.
homme léthargique souffrant de dépression assis dans son canapé

La dépression s’exprime donc à travers une variété de symptômes qui affectent l’humeur, les pensées et le comportement d’une personne dont la gravité va permettre de distinguer 3 types d’intensités : la dépression légère, modérée et sévère.

On parle donc plutôt de degré d’intensité de dépression plutôt que de phases ou d’étapes.

Voyons maintenant en détail les différents stades de dépression.

Il serait utopique de croire qu'il existe 5 ou 7 étapes précises et bien ordonnées à franchir

La Dépression Légère

Dans une dépression légère, les symptômes engendrent un sentiment de détresse mais restent gérables.

La personne parvient à maintenir son fonctionnement social et professionnel.

Dans ce type d’épisode, la psychothérapie est plus efficace que le traitement médicamenteux.

Attention :

L’expression “dépression légère” n’enlève rien au caractère néfaste de la maladie.

Ce type de dépression doit être pris au sérieux, détectée et traitée le plus tôt possible. Ainsi, le traitement pourra alors atténuer rapidement les symptômes.

À l’inverse, traitée tardivement, une dépression peut s’enraciner et entraîner des complications.

La Dépression Modérée

Dans la dépression d’intensité modérée, les symptômes sont plus marqués.

La personne parvient à maintenir son activité au prix de difficultés et parfois avec une diminution des performances.

Le traitement psychothérapique est aussi bénéfique que le traitement médicamenteux dans ce type d’épisode.

femme souffrant de déppression soutenue par un enfant

La Dépression Sévère

Ici, les symptômes sont nombreux et leur gravité est à l’origine d’une souffrance importante et ingérable, avec des symptômes qui perturbent nettement le fonctionnement social et/ou professionnel.
Dans ce cas, le traitement médicamenteux est plus efficace que la psychothérapie. Le mieux encore, c’est de combiner les deux.

Où en êtes-vous avec la dépression ?

Complétez gratuitement ce court questionnaire pour savoir où vous en êtes.

Le PHQ9 est utilisé pour le dépistage et la mesure de la gravité de la dépression chez les adolescent·es et les adultes.

Quelles sont les 5 phases du traitement de la dépression ?

La dépression peut évoluer de différentes manières.

Afin que vous puissiez vous situer dans votre dépression, voyons les 5 évolutions existantes :

  • La rémission partielle
  • La rémission complète
  • La guérison
  • La rechute
  • La récidive.

Évolution #1 : Rémission Partielle

Cette phase est caractérisée par une diminution progressive des symptômes dépressifs avec une amélioration de l’humeur.

À ce stade, la personne ressent un regain d’énergie, d’estime de soi et de motivation.

Il s’agit de l’aboutissement de tout le chemin que vous avez pu parcourir depuis les premiers symptômes de votre dépression.

Évolution #2 : Rémission Complète

L’amélioration est suffisante pour que vous n’ayez plus du tout de symptômes.

Quand on se sent mieux, il peut être tentant de se dire : “c’est bon, je me sens mieux. Je peux arrêter de m’exercer.”

Pourtant, il est primordial de suivre votre thérapie et vos traitements jusqu’au bout.

En effet, le risque de rechute dans les 6 mois après une période d’amélioration est de 50%.

Et malheureusement, plus vous ferez des épisodes dépressifs, plus vous aurez des risques d’en refaire.

C’est un peu le même processus qu’une blessure à la cheville : après quelques séances chez le kiné, vous aurez peut-être l’impression d’aller mieux car la rééducation vous aide.

Mais si vous courez un marathon au milieu du traitement, vous pouvez être certain·e que vous allez vous blesser à nouveau voire même que votre blessure va s’aggraver…

Évolution #3 : La Guérison

La « guérison » est le fait que tu sois en période de rémission complète pendant un temps suffisant (selon les études de 2 à 6 mois).

Évolution #4 : La Rechute

La « rechute » est la réapparition de symptômes d’un épisode dépressif lorsque vous êtes dans la période de rémission.

Pour éviter cela, il est important d’identifier :

  • Les chocs : les traumatismes (rupture, chômage…) qui pourraient déclencher un nouvel épisode dépressif.
  • Les petits déclencheurs : vous êtes plus vulnérable après un premier épisode dépressif car votre seuil de tolérance a baissé et un “petit” élément auparavant anodin peut désormais possiblement vous faire rechuter.

Évolution #5 : La Récidive

Enfin, il s’agit de la réapparition d’un épisode dépressif après la guérison.

Que faire en cas de rechute ou de récidive ?

Vous pouvez prévoir un “plan de crise” avec votre entourage et votre professionnel·le de santé.

En effet, plus l’intervention est rapide, plus il y a de chances de couper court à l’épisode dépressif.

Dès que votre entourage ou vous-même percevez des indices d’une rechute (tristesse, manque d’intérêt, troubles du sommeil, anxiété…), il convient de :

  • D’accepter la réalité de la maladie
  • Observer le traitement qui m’a été prescrit
  • Planifier à l’avance des actions de contrôle d’événements stressants à venir
  • Utiliser les techniques de gestion de stress et de résolution de problèmes
  • Renforcer le respect des règles de l’hygiène du sommeil
  • S’imposer une certaine régularité dans les activités quotidiennes
  • Rester en phase avec votre horloge biologique interne
Deux amies se prennant dans les bras et se disant qu'elles sont là l'une pour l'autre

Que Devez-vous Retenir ?

En conclusion, l’idée largement répandue que la dépression suit 5 phases similaires au deuil n’est étayée par aucune recherche scientifique.

La dépression est plutôt caractérisée par un ensemble de symptômes pouvant évoluer de différentes manières et avec une intensité variable.

Il est crucial de comprendre que la dépression ne se divise pas nécessairement en 5 phases distinctes. Les stades de la maladie varient du léger au sévère, influant sur la vie quotidienne, le travail et les relations.

Plutôt que de parler de phases, il est plus pertinent de considérer le degré d’intensité de la dépression.

En examinant les évolutions possibles, de la rémission partielle à la récidive, il est important de souligner l’importance d’un suivi continu, même en période de rémission complète.

La réapparition de symptômes peut se produire, nécessitant une vigilance accrue, la mise en place d’un plan de crise, et une intervention rapide pour minimiser les effets de la rechute ou de la récidive.

En résumé, comprendre la complexité de la dépression et adopter une approche proactive sont essentiels pour gérer efficacement cette maladie psychique.

Où en êtes-vous avec la dépression ?

Complétez gratuitement ce court questionnaire pour savoir où vous en êtes.

Le PHQ9 est utilisé pour le dépistage et la mesure de la gravité de la dépression chez les adolescent·es et les adultes.

Continuer à Apprendre

GUIDE PDF GRATUIT

Une action par jour pour commencer à aller mieux

Abonnez-vous à la newsletter et obtenez gratuitement le guide :

“7 jours pour sortir la tête de l’eau”.

Découvrez des exercices pratiques pour mieux gérer vos émotions et à retrouver confiance en vous.